L’équipe de rééducation

r535nom-de-fichiero__t2b6679_bdSur prescription médicale et conformément aux décisions prises en concertation pluridisciplinaire, le patient va intégrer un programme de prise en charge individuelle ou collective visant à améliorer son état clinique, ses capacités fonctionnelles et/ou mnésiques.

Les prises en charge individuelles :

Le kinésithérapeute

Il aide à rétablir les fonctions déficientes en effectuant des actes de mobilisation et de rééducation fonctionnelle.
Il intervient dans les différents types de rééducation (neurologique, orthopédique, respiratoire, circulatoire, rhumatismale et cardiovasculaire).
Par ailleurs, il conseille et éduque le patient ainsi que son entourage à la prise en charge du déficit.
Enfin, il se charge de l’adaptation des aides techniques afin de favoriser la marche et le maintien de l’autonomie.

L’orthophoniste

Elle dépiste les troubles cognitifs, les troubles du langage et les troubles de la déglutition.
En fonction des anomalies dépistées, elle assure une rééducation des troubles aphasiques, dysarthriques ou parfois dysphagiques. Elle élabore en lien avec la diététicienne des actions à visée préventive des troubles de la déglutition (adaptation des textures et des postures, reprise alimentaire progressive et diversification alimentaire, suivi nutritif).

La neuro psychologue

Elle participe au soulagement de la souffrance morale de la personne âgée dans le cadre de syndrome anxio-dépressif, de douleurs ou de pathologies chroniques.  Elle intervient dans le cadre de la réassurance et la revalorisation du patient âgé face à sa perte d’autonomie ainsi que dans les syndromes post-chutes.
En lien avec l’équipe médicale et la famille, elle prépare le patient à sa sortie de l’établissement.
Enfin, elle intervient dans le cadre des pathologies démentielles pour soulager les pathologies du comportement par des séances de médiation corporelle et sensorielle.

La diététicienne

Elle évalue les besoins des patients et adapte les apports alimentaires (mise en place d’un régime spécifique, apport de compléments alimentaires …) afin de maintenir et d’améliorer leur état nutritionnel et assure leur suivi.
Elle informe le patient des règles hygiéno-diététiques à respecter en fonction du régime et de ses pathologies.

L’assistante sociale

Elle accueille, oriente et coordonne les actions avec le patient, sa famille et les intervenants extérieurs (structures de maintien à domicile, EHPAD …).  Elle assure l’ouverture des droits sociaux des patients et les informe sur les possibilités de recours à des aides spécifiques pour la personne âgée.  Elle est aidée dans son action par les sites du GCS pour un Parcours Gérontologique dans l’Agglomération Marseillaise.

Les prises en charge collectives

Tous les ateliers indépendamment de leur spécificité ont pour objectifs : la stimulation des fonctions cognitives, la préservation de l’identité et de la dignité, le maintien de l’autonomie, de la socialisation et des moyens de communication, l’amélioration de l’humeur et du comportement de chacun de nos patients.

Les ateliers de mobilisations corporelles et d’équilibre

Ces ateliers de rééducation et réadaptation sont réalisés par la psychomotricienne et l’ergothérapeute, à raison de trois fois par semaine, suite à une prescription médicale.

Le premier volet s’axe vers les mouvements fonctionnels et leur résonance avec les activités de vie quotidienne. Il offre tout d’abord un espace d’échange sur les difficultés rencontrées au quotidien. De plus, il vise à rééduquer les schémas moteurs en jeu et à trouver des moyens de compensation pour favoriser l’indépendance fonctionnelle de chacun dans son quotidien.

Ensuite, le second atelier est fondé sur des médiations dynamiques, pour une rééducation fonctionnelle ludique. Il sollicite davantage les coordinations globales, et l’adaptation à son environnement. Par ailleurs, il favorise le plaisir à se mouvoir, en se décentrant des difficultés et appréhensions ressenties par chacun.

Enfin, la troisième séance prend la forme d’une gymnastique douce relaxante, sollicitant les aspects proprioceptifs, le contrôle gestuel et la conscience du corps dans l’espace. De plus, elle favorise la gestion de la respiration et l’accès au relâchement, aussi bien physique que psychique.

L’atelier équilibre

Les patients présentant des troubles de l’équilibre participent quatre fois par semaine à des exercices visant à prévenir les chutes. Les séances consistent en des apprentissages de relevés du sol, de travail de la proprioception, des parcours d’obstacles et d’orientation spatio-temporelle.

L’atelier gymnastique

L’atelier collectif gymnastique quotidien permet aux patients les plus autonomes d’entretenir leurs capacités physiques, de manière ludique.  Pour cela, des exercices de renforcement, d’étirement musculaire et d’entretien des amplitudes articulaires sont réalisés.
Cette activité permet aussi de tisser un lien social entre les patients.
Pratiqué en toute sécurité, l’atelier gymnastique est le complément idéal des pratiques de kinésithérapie.

L’atelier de stimulation cognitive pour le SSR

Cet atelier a pour but de stimuler l’ensemble des fonctions cognitives des personnes accueillies dans le Service de Soins et de Réadaptation. Il est réalisé par la neuropsychologue et l’ergothérapeute, une fois par semaine, suite à une prescription médicale et une évaluation cognitive.

Les supports utilisés sont variés, et adaptés aux besoins de chacun. L’atelier est réalisé en groupe afin de favoriser les échanges entre les personnes, au travers de médiations qui se veulent ludiques et signifiantes.

L’atelier WII

Deux fois par semaine, grâce à l’utilisation d’une console de jeu vidéo (WII), un atelier complète la prise en charge des patients présentant des troubles de l’équilibre.  Cet atelier ludique participe, par un travail de la proprioception, à la prévention des chutes des patients.